L'approche collaborative

L'approche collaborative vise à inciter les apprenants à échanger des savoirs, des compétences, des méthodes dans le but de construire ensemble une solution, un référentiel à un problème ou sujet d'étude.

Définition des notions relatives au travail collaboratif

La notion de travail collaboratif n'est pas nouvelle en soi mais a pris ces dernières années une nouvelle dimension avec l’essor des outils et technologies de l'information. Il n’y a actuellement pas de véritable consensus sur une définition précise de la collaboration du fait de sa proximité avec d’autres notions notamment avec le travail coopératif.

De la coopération à la collaboration :

Le travail coopératif

Le travail coopératif peut être défini comme une organisation collective du travail dans laquelle la tâche à satisfaire est fragmentée en sous-tâches. Chacune de ces sous-tâches est affectée à un acteur, soit selon une distribution horizontale, soit en fonction des compétences particulières de chacun. De ce fait la responsabilité de chacun est engagée sur la seule réalisation des tâches qui lui sont propres.

Le travail collaboratif

La distinction entre le travail coopératif et le travail collaboratif peut s’effectuer en différenciant :

- les relations entre les membres du groupe (obligation ou liberté),

- la responsabilité de chacun par rapport aux actions collectives


Le travail collaboratif ne relève pas d’une répartition a priori des rôles. La collaboration s’entend en fait par une situation de travail collectif où tâches et buts sont communs. Chaque membres du groupe travaille sur les mêmes points.  La responsabilité est donc ici collective. Ce mode de travail collectif engage par conséquent une communication régulière entre les membres du groupe et une connaissance précise de la progression de l’action collective.

Dans l'approche collaborative, il ne s’agit pas d’additionner les tâches réalisées par les uns et les autres selon sa spécialité. Il s'agit, au contraire, de multiplier des interactions autour d’objectifs partagés pour construire ses connaissances: chacun apporte une pierre à l’édifice, suggère des modifications sur le travail de l’autre, explique son point de vue et contribue ainsi à l’élaboration d’un travail inattendu.  Les  apprentissages, nombreux, sont consécutifs à ces échanges et à la réalisation de ce travail commun.

La collaboration : un processus

Le processus Cyclique de la collaboration présente les phases suivantes (Source : Serge K. Levan, 2004):
La co-analyse : un travail de diagnostic qui permet à un groupe de comprendre une situation donnée
La co-définition : dans cette phase les interactions collectives permettent au groupe de formuler l’objectif à atteindre en construisant une vision partagée ;
La co-réalisation : la fixation des règles du jeu, la détermination d’un plan d’action et d’un calendrier pour atteindre l’objectif poursuivi ;
La co-évaluation : les formes d’interaction qui permettent à un groupe de juger des résultats